Revenir en arrière 25/02/2019 - saint valentinThailandeeducation

Saint-Valentin en Thaïlande 2019

Événement autour de la santé sexuelle et reproductive au collège technique de Nang Rong

Depuis plusieurs dizaines d’années, la Thaïlande connait un taux de grossesse élevé chez les adolescentes. En dépit de ses efforts pour en réduire le nombre, la situation demeure très préoccupante. D’après une étude de l’UNICEF, les jeunes filles enceintes sont confrontées à de nombreux problèmes, elles sont fortement stigmatisées par la société et souffrent du risque potentiel de complications liées aux avortements clandestins.

Par ailleurs, les maladies sexuellement transmissibles (VIH, syphilis, gonorrhée, chlamydia, chancre, lymphogranulome vénérien, etc.) se sont multipliées et touchent aujourd’hui 161,2 adolescents sur 100 000 contre 103,4 en 2015. Une étude menée en 2018 par le Département de lutte contre les maladies a montré une très forte hausse des MST en Thaïlande, la province du Buriram étant une des zones les plus à risque.

Sensibiliser les écoliers à la santé sexuelle et reproductive à l'occasion de la Saint-Valentin

La mission de La Chaîne de l’Espoir en Thaïlande vise non seulement à donner aux enfants les moyens d'accéder à une éducation de qualité et à venir en aide aux enfants vulnérables victimes de toutes sortes de violence et de harcèlement, mais également à promouvoir les droits aux soins de santé et sensibiliser la population à la santé sexuelle et reproductive au sein de la province de Buriram. Dans ce contexte, les équipes locales de La Chaîne de l’Espoir se sont associées aux parties prenantes et aux agences gouvernementales comme le district et l'hôpital de Nang Rong, l’Office provincial de la santé publique du Buriram, le Collège technique et 10 écoles partenaires afin d'organiser un événement à la fois instructif et divertissant à l’occasion de la Saint Valentin. L’objectif était de sensibiliser les jeunes thaïlandais sur les MST, la grossesse des adolescentes, l'abus de drogues et d’alcool et de contribuer à la prévention des risques en fournissant des informations utiles aux participants et aux visiteurs.

Un millier d’enfants et d’adolescents ont participé dans une atmosphère animée à cet événement. Ils ont visité les stands de La Chaîne de l’Espoir, des partenaires et des étudiants, se sont renseignés sur des questions essentielles et ont demandé des conseils en matière de santé sexuelle et reproductive. Grâce au soutien de l’hôpital de Nang Rong, les participants ont pu profiter de cette opportunité pour effectuer une prise de sang et repartir avec les résultats 30 minutes plus tard. De plus, l’événement a permis aux étudiants de démontrer leurs talents sur scène en chantant, dansant ou même boxant ! Ces performances sportives et artistiques réalisées par les étudiants visent à encourager leurs pairs à s'impliquer dans des activités collectives et créatives au lieu de consommer des drogues ou de l’alcool ou de passer trop de temps à jouer sur leur téléphone portable.

Le retour positif des participants et des parties prenantes renforce la conviction de La Chaîne de l’Espoir de la pertinence de ses actions et l’encourage à poursuivre son travail pour réduire les problèmes liés aux MST et grossesses précoces rencontrés par la jeunesse thaïlandaise et améliorer le bien-être des enfants dans une des régions les plus sensibles et les plus marginalisées du pays.

>> En savoir plus sur nos actions en Thaïlande